GET > A la une > Impact météoritique martien : un analogue brésilien ?

Impact météoritique martien : un analogue brésilien ?

L'impact basaltique de Vargeao (sud-brésil) est un analogue exceptionnel pour la compréhension des processus qui accompagnent les impacts météoritiques sur Mars.

En effet, il se trouve sur les trapps du Parana. C'est le plus grand impact terrestre sur basaltes (diamètre de la structure : 12 km). Les trapps du Parana ont précédé l'ouverture de l'Atlantique sud. Ils recouvrent des formations sableuses très étendues (aujourd'hui : grès Botucatu) qui correspondent à un ancien désert, comparable au Sahara, dans la Pangée mésozoïque.

Lors de l'impact (récemment daté par les équipes du GET à 123 Ma), le climat était encore désertique. Les sables renfermaient un aquifère saumâtre sans réalimentation externe (pas de précipitations). L'impact a mobilisé cet aquifère et induit une altération hydrothermale du basalte fracturé. L'hydrothermalisme post-impact est peu important en volume (il est limité à des veines) et a comme seule source cette eau piegée dans les sables sous le basalte.

On est donc exactement dans un analogue martien où l'eau n'est pas présente en surface, mais seulement en sub-surface et en quantité relativement modeste. 

Notre étude minéralogique et géochimique des zones hydrothermalisées de Vargeao  s'est accompagnée d'une étude spectrale sur échantillons dont les résultats ont été ensuite dégradés pour correspondre aux conditions d'observation d'un "orbiter" martien. Nous montrons que les signatures des minéraux des veines hydrothermalisées sont encore identifiables. 

Ce résultat apporte une contrainte nouvelle sur l'origine possible des minéraux hydratés sur Mars.

Ce travail permet aussi une meilleure évaluation des conditions d'hydrothermalisme éventuellement propices à la vie sur Mars.

Référence :

Hydrothermal alteration in basalts from Vargeao impact structure, south Brazil, and implications for recognition of impact-induced hydrothermalism on Mars. E. Yokoyama, A. Nédélec, D. Baratoux, R.I.F. Trindade, S. Fabre, G. Berger. Icarus, 252, 347-365, 2015.

Contact :

Anne Nédélec

Afficher le pied de page