GET > La Recherche > Les 9 Grandes Equipes Thématiques > ET3 : Géophysique et Géodésie Spatiale

La Recherche

ET3 : Géophysique et Géodésie Spatiale

Responsable d'équipe: Sean Bruinsma

Animation scientifique: Anne Briais, Pascal Gégout, Guillaume Ramillien

Personnels permanents

 Georges BALMINO, Richard BIANCALE, Sylvain BONVALOT, Anne BRIAIS, Sean BRUINSMA, Sébastien CHEVROT, Thierry FAYARD, Frédéric FRAPPART, Germinal GABALDA, Pascal GEGOUT, Julien LAURENT-VARIN, Jean-Michel LEMOINE, Laurent LESTARQUIT, Nicole LESTIEU, Muriel LLUBES, Roland MARTIN, Jean-Charles MARTY, Flavien MERCIER, Félix PEROSANZ, Guillaume RAMILLIEN, Franck REINQUIN,  Dominique REMY, Lucia SEOANE

Thèses en cours

  • Shuo WANG - La décomposition des signaux gravimétriques sur une base d'ondelettes spatio-temporelles (LAREG-IGN) (Dir. G. Ramillien/Isabelle Panet)
  • Myriam ZOULIDA (Dir R. Biancale)
  • Christophe FATRAS (Dir. E. Mougin, P. Borderies, F. Frappart) - Potentialités conjointes des radars SAR et altimètres spatiaux pour l'hydrologie continentale
  • Hannah SPANGENBERG (Dir. S. Chevrot)

Post-doctorants et CDD

  • Vincent CARASSUS
  • Grégory DUFRECHOU
  • Nicolas ROUSSEL
  • Gilles WAUTELET
  • Domenico SCHIAVULLI
  • Alina BARBU-LAVINIA

Objectifs généraux, Principales activités, Organisation

L’équipe thématique intitulée « Géophysique et Géodésie Spatiale » (GGS) dans le quinquennal 2016-2020 poursuit les activités du thème « Champ de gravité, Positionnement, Déformation crustale » du quinquennal précédent. Initiée en effet principalement autour de spécialistes de la géodésie et de la gravimétrie, l’équipe a été renforcée au cours des dernières années dans d’autres domaines de la géophysique (sismologie en particulier) et de la modélisation numérique. Cette équipe, regroupant plus d’une vingtaine de chercheurs, enseignants-chercheurs et ingénieurs (CNES, CNRS, IRD, UPS), couvre désormais un spectre large de compétences dans des domaines très complémentaires d’étude du champ de gravité, de la propagation des ondes, du positionnement GNSS, des déformations de surface ou de la structure interne du globe. Dans ces différents domaines, l’équipe a la particularité de pouvoir développer ou mettre en œuvre des approches très complémentaires d’observations (depuis le sol ou l’espace) et de modélisation numérique pour aborder des sujets de recherche très variés appliqués à l’étude de la Terre Solide ou de ses enveloppes fluides et ce à différentes échelles (globales, régionales, locales). Elle peut ainsi aborder des questionnements sur la forme ou la structure de la Terre (voire d’autres planètes), sur l’évolution et les bilans de stockage d’eau dans l’hydrosphère ou la cryosphère, sur la structure profonde des bassins sédimentaires ou des chaînes de montagnes, sur des processus en réponse à des forçages géodynamiques (sismiques, volcaniques) ou environnementaux (hydrologiques, océaniques, atmosphériques), etc. Une autre particularité de cette équipe est sa forte implication dans des services nationaux et internationaux en géodésie et dans la production de données, de produits ou d’outils pour la communauté scientifique internationale. Enfin, l’équipe contribue directement à l’activité du CNES en matière de recherche spatiale (ex : conception ou exploitation de missions spatiales, dispositifs opérationnels d’acquisition ou de distribution de données pour le CNES ou l’ESA). Ces activités impliquent un important investissement de l’équipe (composante CNES en particulier, mais pas uniquement) dans des recherches et développements méthodologiques de pointe pour répondre aux attentes des utilisateurs scientifiques et aux standards de qualité inhérents à ces services.

Les principales activités de l’équipe portent par conséquent sur (i) une recherche fondamentale et appliquée sur la structure, la forme ou les mouvements de la Terre, (ii) une implication sur la préparation ou l’exploitation de missions spatiales ou de dispositifs d’observation et (iii) une contribution à la diffusion de données et produits notamment à travers des services internationaux.

Les objets d’étude de l’équipe sont logiquement le système Terre dans son ensemble (Terre solide ou ses enveloppes fluides) et bien sûr des «chantiers» spécifiques en fonction des thématiques de recherches abordées (Ex : Méditerranée, Pyrénées, Andes et Bassin Amazonien, Antarctique).

Une organisation en 2 volets est proposée (voir ci-après où sont brièvement décrits les principales thématiques abordées et actions prévues).

Afficher le pied de page