Créer du talc synthétique ?

Ce manuscrit décrit la compréhension de la genèse du  talc synthétique lors de sa nucléation jusqu’à sa croissance cristalline. La manière de l’aborder a été de sonder de façon sélective des cations de la structure et de regarder la nucléation et la croissance à partir de cette sonde. Ainsi, des cations  Mg du talc ont été remplacés par des cations Ni, et les produits synthétisés ont été suivis par spectrométrie d’absorption des rayons X  et infrarouge. Les résultats montrent que l'entité de base des talcs est constituée par de 2 à 3 octaèdres de Ni sandwichés par 3 ou 4 tétraèdres. Ces entités "nano-talcs"  sont ensuite mis en réacteurs hydrothermaux et lorsque la température croit, ces unités de talc se soudent par la couche octaédrique, et les entités Si-O-Si se greffent progressivement. A 300 ° C, l'influence du temps de synthèse joue uniquement sur la taille des particules dans le plan (a, b) et la croissance suivant c* est beaucoup plus lente. Ces résultats sont précurseurs et permettent d’expliquer la genèse des phyllosilicates en général et donc des argiles à des basses températures.

Source : Dumas, A. ; Mizrahi, M. ; Martin, F. ; Requejo, F.G. (2015) Local and Extended-Order Evolution of Synthetic Talc during Hydrothermal Synthesis: Extended X-ray Absorption Fine Structure, X-ray Diffraction, and Fourier Transform Infrared Spectroscopy Studies. Crystal Growth & Design, 15 (11), 5451–5463
 
 
 Contact : Angela Dumas, dumangela@hotmail.fr

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2012 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.