T8.4 : Etude des sols et implications climatiques

Figure 3: Illustration de la gamme de variation isotopique d’échantillons totaux de sols en fonction de leur nature et de leur contexte climatique d’origine (Poitrasson et al., 2008).

Illustration de la gamme de variation isotopique d’échantillons totaux de sols en fonction de leur nature et de leur contexte climatique d’origine (Poitrasson et al., 2008).

Alors que la majorité des roches ignées montrent une grande homogenéité isotopique, les premiers travaux réalisés sur les sols de zones tempérées ont révélé au contraire des fractionnements isotopiques du fer significatifs (Fantle and DePaolo, 2004 ; Emmanuel et al., 2005 ; Wiederhold et al., 2007), probablement liés à des changements partiels de l’état d’oxydation des stocks de fer mis en jeu. Pourtant, les sols latéritiques de zones intertropicales, qui sont parmi les sols les plus épais et qui intègrent la plus longue histoire, ne montrent pratiquement aucun fractionnement isotopique (Poitrasson et al., 2008)! Ceci résulte sans doute de l’oxydation quasi-quantitative du fer de la roche mère, sans que cet état ne soit sensiblement modifié par la suite. Ce contraste dans les fractionnements isotopiques du fer des sols en fonction du contexte climatique laisse entrevoir de possibles utilisations des compositions isotopiques de cet élément pour l’étude du changement climatique. Cette piste, également mise en évidence par d’autres groupes (Ingri et al., 2006 ; Thompson et al., 2007), est en cours d'exploration dans notre groupe au Cameroun, au Brésil et en Russie par l'étude des sols et des rivières.

Fosse pédologique

Photo: Fosse pédologique dans un sol latéritique, Nsimi, Cameroun. Photo: J.J. Braun.

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2012 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.