LMI-OCE

Le Laboratoire Mixte International « Observatoire des Changements environnementaux en Amazonie » est un laboratoire dont l’objectif est de renforcer la visibilité des activités de l’IRD au Brésil, en regroupant plusieurs sous projets CNPq et ABC existants, et en les dotant de moyens humains et financiers supplémentaires. En effet, l’IRD mène depuis de nombreuses années, en collaboration avec de nombreux partenaires brésiliens, des recherches sur le climat, l’hydrologie et la géochimie des eaux du bassin de l’Amazone.                                           

Amazonie vue du ciel
L'Amazonie vue du ciel
Bateau Laboratoire

Bateau Laboratoire

Ecole de l'eau

Ecole de l'eau

La thématique prioritaire du Laboratoire Mixte International OCE ( http://www.lmi-oce.ird.fr) est celle du changement climatique et des aléas naturels, basée sur l’étude de l’hydrosphère terrestre, du cycle du carbone et de la lutte contre l’effet de serre. Ce LMI s’appuie sur l’Observatoire de Recherche en Environnement HYBAM, qui assure un suivi de l’hydrologie et de la biogéochimie des fleuves du bassin amazonien. La mise en commun des outils et des savoir-faire de trois UMR (unités mixtes de Recherche à tutelles IRD/Universités/CNRS/CNES) GET, ESPACE-DEV, LEGOS et de l’Institut de Géosciences de l’UnB : Laboratoire de Geochimie, Laboratoire de Geochronologie et Laboratoire de Teledetection) renforce considérablement le potentiel de recherche des projets structurant le LMI. Deux types d’outils supplémentaires complètent l’architecture du projet, une plate-forme analytique et une plate-forme de modélisation: la plateforme analytique, composée d’un dispositif d’analyses géochimiques et isotopiques de dernière génération, basée sur l’utilisation des techniques analytiques en spectrométrie de masse (ICP-MS et l’ICP-MC-MS) pour le dosage des isotopes de masse moyenne et lourde. La plate-forme de modélisation est composée d’un volet méthodologique d’observation spatiale de l’hydrologie, qui s’appuie sur la station de réception SEAS située en Guyane, et de codes de modélisation en cours de développement (IRD-ANA-UnB-UFRJ). Les actions de recherche qui sont menées au sein du LMI sont décrites au travers de différents projets, financés par l’IRD, par les agences françaises (INSU, ANR, CNES, RTRA..) et par les agences brésiliennes (CNPq, CAPES, CPRM, ANA).

En partenariat institutionnel avec l’Université de Brasilia et en collaboration étroite avec d’autres institutions brésiliennes ou des pays du bassin amazonien (Agences nationales et Universités), le LMI OCE se structurent  autour de trois grands axes :

 1) L’étude des transferts

d’eau, de sédiments et des éléments chimiques, afin de mesurer l’impact des forçages climatique et anthropique en Amazonie,

2) La modélisation des échanges entre les plaines d’inondation et le cours principal des fleuves,

3) La mesure des processus d’émission de gaz à effet de serre et de stockage du carbone par l’hydrosystème qui sont mal contraints en zone tropicale.

Le LMI-OCE regroupe de nombreux programmes structurants, financés par les Agences Nationales brésiliennes et françaises et accueille un grand nombre (12 au 01/01/2012) de doctorants français et brésiliens, qui font leurs thèses en cotutelle entre l’Université de Toulouse 3 et une des Universités du Brésil conventionnées avec l’UT3.

Le LMI OCE participé aux enseignements du Master « Programa de Pós-graduação em Geociências Aplicadas » et organise l’Ecole d’Eté « Observation spatiale de l'Environnement », co-financée par le PRES Toulouse, l’INSAE (Ecole Nationale Sup. de l’Aéronautique et de l’Espace) et l’IRD. En 2011 un colloque de mi-parcours a été organise à Brasilia.

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2012 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.