GET > A la une

A la une

Quand la relaxation visqueuse explique pourquoi un volcan n'entre pas en éruption

Quand la relaxation visqueuse explique pourquoi un volcan n'entre pas en éruption

La surveillance, la prévision et la prévention des éruptions volcaniques passent principalement par une interprétation adéquate des signaux de déformation et sismicité, qui sont généralement associés aux mécanismes d'ascension et de stockage du magma sous les complexes volcaniques.

Des grains de sable plus ou moins lumineux...

Crédit: Stéphane Bonnet @ GET

La luminescence des grains de sable dans les rivières enregistre l'érosion

Identification de la tempête Xynthia (2010) à partir des enregistrements marégraphiques obtenus à partir du SNR des signaux GNSS réfléchis sur l'océan

Identification de la tempête Xynthia (2010) à partir des enregistrements marégraphiques obtenus à partir du SNR des signaux GNSS réfléchis sur...

Une équipe franco-vietnamienne (Université d'Hanoi, de Bordeaux, de Pau et de Toulouse III) ont étudié la tempête Xynthia afin de déterminer les effets de la marée et ceux de la tempête en elle-même sur les dégâts causés à Terre.

Stefano Salvi sur Radio Campus - A réécouter sans modération !

Stefano Salvi sur Radio Campus - A réécouter sans modération !

Stéfano Salvi, invité de l'émission 'La Révolution Douce' de Radio Campus Toulouse a débattu sur les low technologies et leurs enjeux dans un contexte d’amenuisement des ressources.

L'Association Européenne de Géochimie décerne la médaille Urey à Eric Oelkers

L'Association Européenne de Géochimie décerne la médaille Urey à Eric Oelkers

La médaille récompense la carrière d'un chercheur pour sa contribution exceptionnelle à la géochimie

Les arbres au Sahel: Plus nombreux dans les zones cultivées et dans les villages

Les arbres au Sahel: Plus nombreux dans les zones cultivées et dans les villages

Contrairement à leur voisins des grandes forêts tropicales, les arbres poussant en zone semi-aride sont  extrêmement difficiles à cartographier à grande échelle, du fait qu'ils occupent une fraction limitée du  paysage, typiquement moins de 10%, et que les individus sont le plus souvent distants les uns des autres et non  pas en massif. Ce type de peuplement dispersé résulte d...

Teneur en mercure dans le thon : vérifier la taille, l’espèce et l’origine !

Teneur en mercure dans le thon : vérifier la taille, l’espèce et l’origine !

Le thon, ce poisson très apprécié à travers le monde cache une toxine, le méthylmercure. Selon une récente étude, la teneur de cette toxine dans les thons du Pacifique Central et Sud-Ouest dépend non seulement de leur taille et de l’espèce considérée mais aussi de leur origine géographique. Des résultats cruciaux pour les conseils sur leur consommation.

Empreinte de l’orpaillage dans les eaux guyanaises

Empreinte de l’orpaillage dans les eaux guyanaises

Une étude menée dans un bassin guyanais où sont installées des mines d’or artisanales montre la présence de mercure liée à ces activités dans l’environnement, ainsi que l’imprégnation des poissons piscivores et des communautés natives qui s’en nourrissent. Des résultats importants et novateurs pour mener des actions de prévention ciblées pour ces populations à risque et, appeler à l’adopt...

Les fleuves arctiques, important vecteur de mercure vers l'océan Arctique

Les fleuves arctiques, important vecteur de mercure vers l'océan Arctique

Une nouvelle étude menée par une équipe internationale montre que les fleuves arctiques transportent de grandes quantités de mercure vers l'océan Arctique. Les résultats obtenus par cette équipe, fournissent la pièce manquante d'un puzzle qui permet de comprendre comment les émissions anthropiques de mercure des latitudes moyennes ont contribué à polluer l'une des régions les plus préservées...

Migration rapide de microfluides riches en CO2 dans des matrices de calcite

Migration rapide de microfluides riches en CO2 dans des matrices de calcite

Une équipe internationale impliquant des chercheurs français de l'Institut des sciences de la terre de Paris (ISTeP, Sorbonne Université/CNRS) et du Laboratoire Géosciences environnement de Toulouse (GET/OMP, Université Toulouse III/CNRS/IRD/CNAP/CNES), explique un mécanisme fondamental de transformation des calcites et le déplacement rapide de nano-fluides dans ces minéraux.

Afficher le pied de page